CanPath reçoit une subvention de 1,1 million $ des IRSC pour un projet sur COVID-19 et le cancer

Affichés juillet 22, 2022

L’initiative PREPARE-Canada saisira l’impact de la COVID-19 sur les résultats pour le cancer au Canada et l’impact de la COVID-19 sur la modification du risque de cancer dans la population en général.

Le Partenariat canadien pour la santé de demain (CanPath) a reçu une subvention de 1,1 million $ dans le cadre du concours de subventions Projets du printemps 2022, des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), par l’intermédiaire de l’Institut de la santé publique et des populations. L’initiative, appelée Preparing for the Recovery from the Effects of the PAndemic on cancer control using Real-world Evidence in Canada (PREPARE-Canada), vise à saisir comment la COVID-19 a eu un impact sur les résultats pour le cancer au niveau de la population.

« La pandémie de COVID-19 a eu un impact considérable sur la vie des Canadiens, notamment sur leur capacité à accéder au dépistage et aux soins de routine du cancer. Bien que les services de santé aient mis en place des outils pour s’adapter à la pandémie, nous prévoyons que le véritable impact des retards dans l’accès au dépistage et aux soins reste à venir. Pour préparer au mieux notre écosystème de soins de santé à servir les Canadiens, nous devons quantifier l’impact de la pandémie sur le dépistage du cancer, les soins et les résultats », a déclaré le Dr Philip Awadalla, chercheur principal désigné pour l’initiative PREPARE-Canada et directeur scientifique national de CanPath.

Ce projet mettra à contribution CanPath, la plus vaste étude sur la santé de la population au Canada, pour saisir les effets de la pandémie sur les profils d’incidence du cancer et l’accès aux services. CanPath a recueilli de nombreuses données sur la COVID-19 et héberge l’une des plus grandes collections de sérum sanguin sur la COVID-19 au monde. Parallèlement, CanPath recueille des données périodiques sur les résultats liés au cancer. Les données de base et de suivi de cinq cohortes régionales ont été harmonisées à la grandeur du pays, créant ainsi une ressource pancanadienne de plus de 2800 mesures sur la santé et les facteurs liés au mode de vie des participants.

L’Étude PREPARE-Canada vise à :

  1. Déterminer l’effet de la COVID-19 sur le dépistage du cancer et les évaluations diagnostiques, y compris l’impact sur les résultats pour le cancer, au Canada;
  2. Étudier l’impact de l’infection au SRAS-CoV-2 sur la pathophysiologie du risque de cancer;
  3. Construire des modèles pour saisir l’impact à long terme de la COVID-19 sur le fardeau du cancer au Canada.

Des réponses immunitaires déréglées ont été observées dans les cas de COVID-19. « Nous savons que la perturbation immunitaire peut favoriser le développement du cancer. Cette étude novatrice réunira des ressources uniques permettant d’évaluer le potentiel cancérigène de la COVID-19 au sein d’un groupe diversifié de Canadiens », a déclaré le Dr Parveen Bhatti, chercheur principal de l’initiative PREPARE-Canada.   

On ne peut pas avoir une compréhension complète de l’impact de la pandémie sur les résultats pour le cancer au Canada sans tenir compte de l’impact potentiel de l’infection à la COVID-19 sur le cancer. Des niveaux élevés d’inflammation ont été observés dans des cas de COVID-19 et semblent persister dans les cas de COVID-19 de longue durée. Cependant, les effets de l’inflammation induite par la COVID-19 sur les résultats sanitaires à long terme, y compris le risque de cancer, ne sont pas pleinement connus. Une évaluation complète de l’infection post-aiguë à la COVID-19 sur les phénotypes de risque de cancer est nécessaire pour éclairer les stratégies de contrôle et de surveillance du cancer.

« Notre étude fournira des informations essentielles sur la façon dont les services de dépistage et de diagnostic du cancer ont été touchés par la pandémie, et elle permettra de quantifier l’impact de ces perturbations sur les résultats pour le cancer », a affirmé Kimberly Skead, cochercheuse de l’initiative PREPARE-Canada, doctorante et coordonnatrice scientifique nationale de CanPath. « En outre, les données et les échantillons biologiques recueillis par CanPath nous permettent d’explorer comment la COVID-19 peut avoir un impact sur le risque de cancer au niveau individuel. Ces connaissances seront essentielles pour concevoir des efforts de récupération ciblés et fondés sur des données probantes en vue de réduire les lacunes en matière de dépistage et de parvenir à un accès équitable et opportun aux soins liés au dépistage du cancer. »

L’initiative PREPARE-Canada de CanPath est financée par le biais du concours de subventions Projets du printemps 2022 des IRSC, lesquels ont investi quelque 325 millions $ pour appuyer des projets de recherche en santé. Cet investissement aidera les chercheurs canadiens à étudier comment la pandémie a eu un impact sur la demande de services de cancérologie au niveau de la population et comment l’infection à la COVID-19 modifie le risque de cancer au niveau individuel.

L’équipe de recherche PREPARE-Canada comprend des cochercheurs des cohortes régionales de CanPath et des experts en génomique, en cancer et en troubles sanguins de l’Institut ontarien de recherche sur le cancer et du University Hospital Network.

Les IRSC ont accordé cette subvention par l’intermédiaire de l’Institut ontarien de recherche sur le cancer. CanPath est hébergé conjointement par l’Institut ontarien de recherche sur le cancer et l’École de santé publique Dalla Lana de l’Université de Toronto.

Pour plus d’informations ou pour organiser un entretien, veuillez contacter:

Aarani Mathialagan
Agente des communications et de l’application des connaissances
Le Partenariat canadien pour la santé de demain (CanPath)
aarani.mathialagan@utoronto.ca