Webinaire : Pleins feux sur la recherche : Comment trois stagiaires utilisent les données et les bio-échantillons de CanPath

Affichés janvier 4, 2021

Date :
January 27, 2021
Temps :
12:00 pm
to 1:00 pm

Assistez à ce webinaire pour en apprendre davantage sur trois projets de recherche passionnants utilisant les données de deux cohortes régionales de CanPath : le Projet BC Generations et La VOIE Atlantique. Le webinaire expliquera également comment les stagiaires et les chercheurs peuvent s’associer à CanPath.

Diagnostic de cancer et changement de comportement lié à la santé : Une étude prospective du Projet BC Generations
Présenté par : Molly Sweeney Magee

Les survivants du cancer ont généralement une moins bonne santé que la population en général, avec un risque accru de comorbidités et d’autres cancers primaires dans l’avenir. On a formulé« l’hypothèse qu’un diagnostic de cancer peut entraîner des changements de comportement visant à réduire le risque de ces troubles de santé, comme arrêter de fumer, réduire sa consommation d’alcool et abaisser son IMC. L’étude a examiné cette hypothèse en comparant les changements dans la consommation de tabac et d’alcool et l’IMC chez les personnes ayant reçu un diagnostic de cancer et celles qui n’ont pas contracté de cancer, entre le questionnaire de départ et le premier suivi actif du Projet BC Generations.

À propos de Molly Sweeney Magee

Molly Sweeney Magee est doctorante à l’École de santé publique et de la population de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC). Elle est également boursière publique UBC, avec pour objectif d’améliorer l’application de la recherche universitaire aux problèmes de santé publique en situation réelle. Dans son travail de doctorat, elle a principalement utilisé des données du Projet BC Generations pour examiner le rôle des comportements sanitaires dans la prévention du cancer colorectal et la survie à ce cancer. Avant d’entreprendre son doctorat, elle a travaillé comme associée de recherche sur les changements de comportement liés à la santé au University College de Londres. Ses principaux intérêts de recherche portent notamment sur la prévention du cancer, le changement de comportement lié à la santé, la conception d’interventions comportementales et la fidélité de la mise en œuvre.

Enquête sur le microbiome oral pour découvrir des biomarqueurs du cancer à l’aide des données du Partenariat canadien pour la santé de demain
Présenté par : Jacob Nearing

Les progrès du séquençage de l’ADN ont maintenant permis aux chercheurs d’étudier les microbes dans leur habitat naturel à l’échelle d’une communauté. Ces progrès ont permis aux chercheurs de découvrir les vastes répercussions que les communautés microbiennes (appelées microbiome humain) ont sur la santé humaine, y compris leurs liens avec divers cancers. À l’aide d’échantillons de salive du projet La VOIE atlantique, nous avons mené l’une des plus vastes études sur le microbiome buccal en vue d’examiner les facteurs qui influent sur sa composition. Nous utilisons maintenant nos résultats pour étudier les liens potentiels entre le développement du cancer de la prostate, du cancer du sein et du cancer colorectal et le microbiome buccal en utilisant des échantillons du projet La VOIE atlantique et du Projet Alberta Tomorrow.

About Jacob Nearing

Jacob Nearing est doctorant au Département de microbiologie et d’immunologie de l’Université Dalhousie sous la supervision du professeur Morgan Langille. Depuis qu’il a commencé ses études supérieures, Jacob a publié cinq articles, dont trois comme auteur principal. Il a présenté ses travaux lors de plusieurs rencontres nationales et internationales et a reçu le prix de la meilleure affiche au Consortium international sur le microbiome humain, en 2019. Ses intérêts de recherche portent notamment sur les interactions entre le cancer et le microbiome humain, la bio-informatique, la virologie et la science des données. Ses travaux sont actuellement financés grâce à diverses bourses, notamment une bourse d’études supérieures de la Nouvelle-Écosse et une bourse Scotia Scholars de Research Nova Scotia.

Utilisation de biomarqueurs de l’ongle d’orteil pour comparer la spéciation de l’arsenic et les profils métallomiques dans les cancers du sein, du col de l’utérus, de la prostate et de la peau : Une analyse de la cohorte de La VOIE atlantique
Présenté par : Kalli Hood

Les provinces de l’Atlantique peuvent présenter un risque plus élevé de cancers liés à l’arsenic en raison de l’utilisation répandue de l’eau de puits dans la région, de taux élevés d’arsenic d’origine géologique et des taux d’incidence normalisés selon l’âge de tous les cancers, qui sont les plus élevés au pays. Cette étude a utilisé de nouvelles techniques analytiques pour mesurer la spéciation de la teneur totale en métaux et en arsenic dans les ongles d’orteil, un biomarqueur émergent de l’exposition aux métaux lourds, et pour comparer les profils entre des cas de cancer du sein, du col de l’utérus, de la prostate et de la peau et des groupes témoins. Les résultats indiquent que la capacité de méthylation de l’arsenic, plutôt que l’arsenic total, et la concentration de zinc peuvent être un biomarqueur important du cancer.

About Kalli Hood

Kalli Hood est doctorante au Centre for Water Resource Studies in Civil and Resource Engineering de l’Université Dalhousie, à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Ses recherches portent sur la qualité de l’eau potable, avec un accent particulier sur le plomb et les nanoplastiques dans le réseau de distribution. Kalli a auparavant travaillé à la Direction générale du Centre de prévention des maladies chroniques et de promotion de la santé, de l’Agence de la santé publique du Canada. Elle a obtenu une maîtrise en santé communautaire et épidémiologie de l’Université Dalhousie en 2020, et un baccalauréat en physique et en mathématique de l’Université Mount Allison en 2017.