Webinaire : Recherche des stagiaires: Utiliser des cohortes de population pour faciliter le dépistage précoce du cancer

Affichés avril 18, 2022

Date :
May 25, 2022
Temps :
12:00 pm
to 1:00 pm
Adresse :
us02web.zoom.us

À propos du webinaire :

La médecine personnalisée offre un potentiel énorme pour améliorer les soins aux patients en adaptant les interventions médicales à la constitution génétique et aux antécédents de vie uniques d’une personne. L’une des applications les plus intéressantes de la médecine personnalisée est la possibilité d’identifier les personnes à risque de développer une maladie des années avant qu’elles ne se retrouvent dans le cabinet d’un médecin en quête d’un traitement. Comme CanPath suit les gens sur des décennies, certains participants qui ont fourni un échantillon biologique au moment de leur inscription à l’étude développeront plus tard une maladie. À l’aide des échantillons biologiques prélevés avant l’apparition ou la détection d’une maladie, les chercheurs peuvent rechercher des marqueurs génétiques et moléculaires précoces qui suggèrent qu’une personne pourrait présenter un risque accru de maladie, ce qui ouvre une nouvelle fenêtre de possibilité pour des diagnostics plus hâtifs et des interventions plus ciblées.

CanPath est utilisée par des chercheurs de tout le Canada pour comprendre l’étiologie du cancer des années avant le diagnostic clinique. Lors de ce webinaire, deux stagiaires de l’Ontario illustreront comment les données et les produits biologiques de CanPath, couplés à des résultats cliniques connexes, peuvent servir à identifier les signatures biologiques associées à un risque accru de cancer et, par la suite, développer de nouveaux outils de diagnostic précoce capables de repérer le cancer des années avant l’apparition des symptômes cliniques.

Nicholas Cheng donnera un aperçu de son étude sur l’identification de biomarqueurs précoces du cancer dans les échantillons sanguins pré-diagnostic recueillis auprès de participants à CanPath. Il démontrera comment nous pouvons utiliser les signatures sanguines pour détecter les cancers du sein, de la prostate et du pancréas des années avant l’apparition de symptômes cliniques en utilisant les profils de méthylation de l’ADNfc.

Kimberly Skead donnera un aperçu de ses travaux visant à étudier comment les pressions évolutives en interaction qui agissent sur les mutations somatiques dans le sang peuvent être utilisées pour prédire la progression vers un cancer du sang dans de vastes cohortes de population comme celles de l’étude European Investigation into Cancer and Nutrition et du projet de Partenariat canadien pour la santé de demain.

À propos des présentateurs : 

Nicholas Cheng

Nicholas Cheng est candidat au doctorat au Département de génétique moléculaire de l’Université de Toronto et à l’Institut ontarien de recherche sur le cancer. Il a obtenu un baccalauréat en sciences biomédicales de l’Imperial College, à Londres, avant de rejoindre le laboratoire du Dr Awadalla, où il élabore actuellement des modèles prédictifs intégrant les signatures moléculaires de l’ADN sans cellules pour la détection précoce du cancer et le suivi du traitement.

Kimberly Skead

Kimberly Skead est candidate au doctorat au Département de génétique moléculaire de l’Université de Toronto et à l’Institut ontarien de recherche sur le cancer, où elle développe des outils permettant d’identifier les patients présentant un risque de cancer et de maladie cardiaque. Elle a obtenu un baccalauréat en sciences au Trinity College de l’Université de Toronto, où elle a étudié la santé mondiale et la biologie du génome. Kimberly est coordonnatrice scientifique nationale du Partenariat canadien pour la santé de demain, coordonnatrice de programme du Centre canadien d’intégration des données, ainsi que cofondatrice et codirectrice du réseau Ontario Rising Stars in Cancer Research. Kimberly est boursière-gestionnaire et mentor d’études de cas pour la Reach Alliance, ayant étudié les mécanismes employés pour augmenter les taux d’enregistrement des naissances en Afrique du Sud post-Apartheid. Elle est lauréate des bourses de maîtrise et de doctorat Frederick Banting et Charles Best Canada des Instituts de recherche en santé du Canada et de la bourse de recherche doctorale Cecil Yip.