Webinaire : Explorer les biomarqueurs de l’âge biologique associés à la sénescence dans l’étude CARTaGENE

Affichés novembre 6, 2020

Date :
November 25, 2020
Temps :
12:00 pm
to 1:00 pm

À propos du webinaire :
Comment l’équipe de recherche du professeur Rodier utilise des données et bio-échantillons de CARTaGENE pour développer des biomarqueurs de sénescence cellulaire pour établir l’âge biologique, au lieu d’utiliser simplement l’âge chronologique comme facteur de risque.

Ces marqueurs comprennent un profil de circulation des protéines dans le sang, ainsi qu’une molécule appelée TREC (cercles de recombinaison d’excision des récepteurs des cellules T), qui est également facilement mesurable dans le sang. Les TREC reflètent le rendement du thymus, dont on sait qu’il évolue avec l’âge, et représentent donc indirectement l’immuno-sénescence. Nous faisons valoir que la mesure de l’âge biologique sera plus précise que celle de l’âge chronologique pour faire ressortir les personnes à risque ou déjà affectées par des problèmes de santé liés à l’âge.

Ce webinaire sera présenté en français.

À propos des présentateurs :
Dr Francis Rodier

Dr Francis Rodier
Dr Francis Rodier

Le Dr Rodier est professeur agrégé sous octroi au Département de radiologie, de radio-oncologie et de médecine nucléaire de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Le Dr Rodier a acquis une formation de microbiologiste et, en 2005, il a obtenu un doctorat en biologie moléculaire de l’Université de Montréal en explorant la cancérogenèse. Il a par la suite effectué des recherches postdoctorales à l’Université de Berkeley et au Buck Institute for Age Research en Californie, où il a développé son intérêt pour la signalisation de réparation de l’ADN, l’oncologie et le vieillissement, ouvrant la voie à l’identification d’un nouveau lien entre les dommages à l’ADN et l’inflammation. En 2010, il a établi son laboratoire au Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM) et à l’Institut du cancer de Montréal où il explore les acteurs cellulaires et tissulaires impliqués dans la thérapie du cancer, en mettant l’accent sur les décisions propres au destin des cellules, comme la sénescence et l’apoptose.

Dre Sophie Marcoux

Dre Sophie Marcoux

Dre Marcoux est médecin spécialiste en santé publique et médecine préventive. Elle est aussi présentement chercheuse post-doctorale au Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM). Elle s’intéresse au devenir des patients après les traitements anti-cancer, ainsi qu’à l’impact des inégalités sociales de santé en oncologie. Elle détient un baccalauréat en biochimie et une maîtrise en médecine expérimentale de l’Université McGill, de même qu’un PhD en sciences biomédicales au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine / Université de Montréal. Elle a obtenu son doctorat de médecine à l’Université de Montréal.